La Communauté Saint-Jean ? Un fondateur dévoyé auteur d’agressions sexuelles sur de jeunes religieux (femmes et hommes). De nombreux autres cas d’abus sexuels perpétrés par des religieux ayant autorité sur des novices, sans compter les cas encore plus nombreux d’abus sur des laïcs. Des méthodes de gouvernement et de fonctionnement de type sectaire : absence de discernement à l’admission, emprise, confusion des fors internes et externes, loi du silence, culte de la personnalité envers le fondateur tout puissant de son vivant et objet de vénération depuis son décès en 2006, formation longtemps limitée aux seuls enseignements du fondateur. Des éléments de doctrine déviants (place démesurée donnée à l’apôtre Jean par rapport à Pierre) ou dangereusement ambigus (doctrine de l’ « amour d’amitié ») complètent les charges pesant sur l’ « œuvre » de Marie-Dominique Philippe, le fondateur de la Communauté Saint-Jean.

Extrêmement embarrassé (sinon encombré) par cette sulfureuse communauté catholique, le Vatican s'est enfin décidé, en 2015, à nommer Mgr Blondel (photo) comme Commissaire Pontifical de la Communauté Saint-Jean afin de reprendre en main les "Petits Gris" dont les agissements ont jeté le discrédit sur l'Eglise depuis près de 20 ans.

Pour plus d'information sur la nomination de Mgr Blondel, voir l'article de Golias ci-dessous :

http://www.cjoint.com/doc/16_02/FBroxmc4NEj_Commissaire-pontifical.pdf

Article du journal La Croix du 14 septembre 2015 :

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Mgr-Blondel-va-accompagner-la-communaute-Saint-Jean-2015-09-13-1355746

 

Partager cet article

Repost 0